Bonjour à tous.Voici le compte-rendu de la réunion SD qui a été fait par notre ami Emmanuel, de Paris14ème.

Le Conseil National de Socialisme et Démocratie s'est tenu cet aprés midi à l'Assemblée.

Au nom des parisiens, Frédérique Calendra s'est félicité de la maintenant probable désignation de Dominique à la tête du FMI.
Dans une période de redefinition du rôle et du poids des institutions financières internationales et, plus globalement, de reflexion intense sur les processus de maitrise de la mondialisation, nous sommes certain que

DSK

saurait jouer tout son rôle à cette place stratégique. Avec cet objectif qui est le notre comme sociaux-démocrates : rendre le monde plus équitable.

Si cela devait se confirmer dans les semaines qui viennent il nous faudra donc apprendre à vivre sans Dominique, ou du moins avec un Dominique fort éloigné de nos petites affaires du PS franco-française.

Ce qui s'est dégagé de cette réunion, de maniere unanime, c'est la notre volonté réafirmée de peser sur l'orientation du Parti, sur sa rénovation, et de rester groupé pour ce faire.

Voici les principales décisions :

Réunion du Conseil National toutes les 6 semaines

Réunion des membres du BN et de parlementaires, tous les mardi.
Préparation de trois rapports devant être pérsenté à la rentrée :

- Manifeste, par Laurent Baumel
- Fonctionnement du Parti, par Michèle Saban
- Stratégie politique du PS, Par Bernard Soulage,

Mise en place de trois groupes de travail, parraleles à la réflexion du Parti
- Mondialisation/socialisme, coordonné par Nicole Bricq
- Invidualisme/solidarité, coordonné par Joel Carreiras
- Citoyenneté/ Nation, coordonné par Aymeric Brier

Une réunion est programmé vendredi 31 Aout à la Rochelle, le rapport introductif sera fait par Michel Destot.

Jacques Urvoas est nommé porte parole de S&D

Jean-Marie Le Guen, avec d'autred, coordonnera l'activité parlementaire.
Jean-Christophe Cambadélis, avec d'autre, coordonera la structuration du courant.
Christophe Borgel et Alain Richard continueront à veiller sur nos intérêts électoraux.


Voilà la substantifique moelle !

La feuille de route reste donc inchangée : se structurer, reflechier, produire, peser sur le Parti Socialiste et sa rénovation.